Pilotes imprimés en 3D, BMW utilise leurs reproductions fidèles pour des tests prolongés en soufflerie

Le week-end dernier, le championnat du monde Superbike qui voit aussi recommencer
rivaliser sur la piste de moto dérivée des modèles standard en visant, en plus de saisir
le championnat, pour contribuer au développement de nouvelles technologies et spécifications pour
pour pouvoir transférer ce qui a été analysé sur la piste également sur les modèles vendus chez les concessionnaires.

BMW est l’une des maisons les plus motivées pour s’améliorer de course en course, mais aussi
dans les périodes d’inactivité, comme celles de l’arrêt passé en raison du coronavirus, essayez
toujours pour progresser.




Cliquez pour agrandir

Curieux de la solution adoptée par les techniciens du constructeur allemand pour pouvoir
effectuer plusieurs heures d’essais en soufflerie sans le réel
utilisation du pilote officiel Eugene Laverty: les techniciens BMW Motorsport oui
sont confiés à la numérisation et à l’impression 3D pour obtenir une copie 1: 1 du pilote
toujours disponible lors des différents tests.

«Eugène était ici à Monaco avec nous avant que la pandémie n’éclate.
essayant de trouver la position idéale sur sa S 1000 RR et pendant qu’il était dans ce
pour lui mieux, nous avons pris ses mesures détaillées avec un scanner 3D. Sur
sur la base de ces données, nous avons créé un modèle en plastique composé de deux moitiés.
Il a fallu près d’une semaine pour obtenir tous les détails
à droite et à la fin notre Eugene 3D était prêt à monter en selle », a déclaré Marc
Bongers, directeur de BMW Motorrad Motorsport.


Cliquez pour agrandir

“Utiliser un modèle 3D comme celui-ci nous permet de travailler davantage
efficace dans le développement de motos. La version en plastique du pilote est
disponible à tout moment pour des tests en soufflerie et ce
signifie que nous pouvons évaluer et implémenter encore plus les mises à jour
rapidement sur “



Cliquez pour agrandir

 € œC’était étrange de rester immobile sur le vélo en position pour me
mesurer avec un scanner 3D, mais le résultat était fantastique. Je peux faire le mien
mieux vaut rendre le RR plus rapide sans avoir à être en personne à Monaco. À
fascinant de voir ce qui est possible avec les technologies modernes », a commenté le pilote irlandais Eugene Laverty.

L’utilisation de ce pilote imprimé en 3D a permis de réaliser plus de 50 tests dans la soufflerie BMW équipée d’un moteur électrique de 2600 CV capable de générer des vents jusqu’à 255 km / h, grâce aux détails du modèle imprimé en 3D qui montre également la plus petite couture de gants et tout, des progrès ont été accomplis dans le développement de l’aérodynamique de la moto officielle S 1000 RR.

.