NASA ASTHROS: étudier l’espace avec d’énormes ballons à air

Le lancement de la NASA Perseverance to Mars et le retour sur Terre des deux astronautes à bord du SpaceX Crew Dragon ne sont plus qu’à quelques jours. Mais l’agence spatiale américaine se tourne également vers l’avenir de la recherche et le fait avec des projets comme NASA ASTHROS.

Ballons à air de la NASA

NASA ASTHROS: une nouvelle façon de comprendre le Cosmos

Plus d’observateurs sur la terre ferme et même pas de missions complexes comme le JWST, mais plutôt un terrain d’entente! NASA ASTHROS se concentrera en fait sur des ballons énormes, de la taille d’un stade de football (ils sont américains, d’ailleurs). Le nom dérive du télescope stratosphérique astrophysique pas trop court pour les observations à haute résolution spectrale à des longueurs submillimétriques.

Cela permettra de remonter jusqu’aux couches supérieures de l’atmosphère (en particulier la stratosphère) qui bloquent certaines longueurs d’onde qui ne sont donc pas directement observables depuis le sol et pour lesquelles des télescopes spatiaux complexes et coûteux seraient nécessaires. Une façon de combiner recherche scientifique et maîtrise des coûts.

Le télescope qui sera connecté au ballon aura une taille de 2,5 mètres et la première mission pourrait démarrer fin 2023 avec un lancement depuis l’Antarctique. La mission aura plutôt une durée prévue d’environ trois semaines.

Lego S.P.A. Idées de la NASA Apollo 11 Saturn-V

249,00 € Acheter maintenant

NASA Red Bridge – Pantalon court pour homme, bermuda court avec logo américain Logo drapeau orange

27,90 € Acheter maintenant

Memoryee unisexe sac à dos décontracté pour NASA mode multifonctionnel imprimé sac pour ordinateur portable sac à dos livre cartable sac de randonnée marine

27,99 € Acheter maintenant

Les missions se concentreront sur les émissions infrarouges lointaines ou infrarouges lointaines (cette partie du spectre électromagnétique qui est proche des micro-ondes, abrégée en FIR). A une altitude de 40 kilomètres, il sera donc possible de surmonter le “filtre” des couches inférieures de l’atmosphère sans être encore dans l’espace.

L’équipe de recherche a achevé les phases d’ingénierie de la partie dédiée au télescope, aux capteurs et aux systèmes de support. À partir du mois prochain, nous passerons aux tests réels sur les sous-systèmes pour vérifier leur fonctionnalité.

Les objectifs de la mission ASTHROS de la NASA

Pourquoi étudier FIR? La NASA a déjà pensé à certains objectifs pour sa mission. En particulier, nous nous concentrerons sur deux zones de la Voie lactée qui ont un taux de formation d’étoiles élevé. Nous étudierons ensuite deux types particuliers d’ions azote issus de phénomènes tels que les supernovae ou les étoiles particulièrement massives.

Tout cela aidera à approfondir les connaissances et à cartographier les zones où la rétroaction stellaire fonctionne à la fois pour la création de nouvelles étoiles mais aussi pour le processus inverse. Avec la NASA ASTHROS, il sera ainsi possible de créer une carte tridimensionnelle détaillée du mouvement des gaz qui se trouvent à l’intérieur de notre galaxie.

Une autre cible sera la galaxie Messier 83 et aussi dans ce cas nous étudierons le feedback stellaire. Cela vous permettra d’avoir une meilleure connaissance de la dynamique stellaire mais aussi pour une comparaison avec ce qui se passe dans notre galaxie.

TW Hydrae sera également dans le viseur du projet, une étoile entourée d’un disque de poussière et de gaz qui pourrait conduire à la formation de nouvelles planètes. Grâce à ASTHROS il sera possible de connaître la masse totale du disque mais aussi sa répartition permettant d’acquérir de nouvelles connaissances sur les origines des systèmes planétaires.

.